Web étudiant

 

Projet d’artiste : « Le mur d’artiste de notre école… »

Le mur d’artiste comporte plusieurs œuvres d’élèves de secondaire 1,2 et 3 .

Voici les noms des artistes : Kevin Larocque, Lennie Latreille, Maude Zubricky, Irina Valykh, Cloée Duquette, Élodie Gingras, Sarah Phaneuf, Virginie Parr, Catherine Chiasson et Ève Mallette.

20160428_161224

Le comité Web étudiant

 

 

 

Projet d’artiste : « À la manière de l’artiste Louis Jover… »

La composition de l’œuvre devait comporter une silhouette de personnage .

Le tout devait être créé sur une toile d’artiste ou sur un carton brun.

Celui-ci est fait à l’encre de Chine et son fond est recouvert d’écriture de pages de dictionnaire.

Voici l’œuvre de Mlle Koralie St-Pierre  qui a été sélectionné par Mme Dion.

koralie

Le comité Web étudiant

 

Le Colosse

Par Thomas Dufort (303)

À mon arrivée devant le restaurant, situé dans le Vieux-Montréal, sur la splendide rue St-Paul, mon cœur s’est arrêté de battre lorsque j’ai aperçu « Le Colosse », une légende de la restauration montréalaise. L’extérieur de la bâtisse me semblait très âgé, même un peu délabré, mais la magnifique brique rouge démontrait son cachet antique et magistral. De plus, une enseigne verte affichait le nom du restaurant tout en scintillant. Au moment où j’ai ouvert la porte, l’ambiance m’a frappé. C’était incroyablement chaleureux, les luminaires suspendus et tamisés détendaient l’atmosphère. J’ai aussi remarqué un décor sportif : d’immenses téléviseurs, plusieurs bibelots et, surtout, les tableaux grandioses des Nordiques de Québec. Les murs étaient si remplis que je n’arrivais pas à distinguer leur couleur. Par la suite, le serveur, un grand homme vêtu d’un complet noir, m’a assigné une banquette de cuir.

 

Lorsqu’il m’a apporté le menu, j’ai commandé l’entrée, des crudités et des biscottes De plus, j’ai commandé la soupe aux légumes et, comme repas principal, j’ai demandé la spécialité du chef. Environ cinq minutes après ma commande, mon entrée est arrivée : des carottes accompagnées d’une savoureuse trempette, un panier de biscottes à l’ail et le morceau que j’ai aimé le plus : des tranches de salami assez piquant qui m’ont rappelé quand ma mère me faisait un mélange de viandes, dont le salami. Ensuite, on m’a servi ma soupe remplie de légumes frais, elle me semblait si appétissante, mais au moment où je l’ai goûtée, c’était entièrement un autre monde. La soupe ne goûtait rien du tout. J’ai décidé de lui ajouter un peu de poivre, mais le couvercle de la poivrière n’était pas bien vissé, donc ma soupe s’est donc remplie de ce condiment trop fort à mon goût. Alors, j’ai commandé une racinette qui a contribué à m’apaiser un peu. Pour continuer mon repas, le chef en personne est venu me servir la spécialité du restaurant, le ragoût! Pour être franc, je m’attendais davantage à un hamburger montréalais. Cependant, j’ai quand même apprécié. Pour conclure la soirée, j’ai pris un gâteau surnommé « Tsunami ». Celui-ci contenait des arachides enrobées de chocolat au lait et de guimauves. Honnêtement, cette vague de sucre m’a frappé, on aurait dit que je mangeais seulement des guimauves, la texture était si visqueuse. Malheureusement pour le restaurant, je n’ai pas apprécié ce dessert qui était beaucoup trop sucré pour mes papilles gustatives.

 

 

Projet d’artiste: “Nains de Jardin”

Dans le cadre d’une demande de financement Jeunes-Projets, deux groupes de secondaire 3 ont eu la chance de travailler l’argile. En petites équipes, ils devaient fabriquer des nains de jardin ou une décoration qui pourraient orner la cours intérieur de notre belle école.

Voici donc quelques réalisations de nos grands artistes :

received_10153304419106805 received_10153304419116805 received_10153304419111805 received_10153304420211805 received_10153304420216805 received_10153304420221805 received_10153304420856805 received_10153304420866805 received_10153304420861805

 

 

Le comité Web étudiant

 Créations littéraires: critique culinaire, 3e secondaire

Enfin, je suis arrivé devant l’établissement que j’attends de visiter depuis ma tendre enfance : le restaurant Poyopanqui qui appartient à ma famille. J’ai voyagé une bonne demi-journée pour finalement arriver à cet endroit, mais j’ai atterri ici pour une seule raison, faire mon travail et critiquer! En voyant la bâtisse, ce n’est pas très prometteur. Elle se situe dans un coin de rue poussiéreux et couvert de sable. Des jeunes jouent même au soccer devant la porte et le propriétaire, mon grand-père, boit une bière à côté de l’affiche de son commerce. Les murs ont été fabriqués en ciment et les fenêtres sont protégées par des barreaux de métal, le gros luxe quoi! Pour l’extérieur, je mets la note de 2/10, car il n’y avait pas de rats, de serpents ou de chauves-souris aux alentours. J’entre incognito dans l’établissement puisqu’ils ne m’ont pas vu depuis très longtemps. Immédiatement, je sens les odeurs de poulet et d’épices qui montent à mes narines.

 

Je m’assois et une serveuse (qui se trouve à être ma tante!) se dirige lentement vers moi, papier et crayon à la main, avec un sourire. Elle me prononce des mots que je devrais comprendre, mais qui me sont inconnus. Je lui donne ma commande déjà traduite sur un bout de papier, elle acquiesce et repart vers la cuisine. Une minute après, elle revient avec mon entrée : des croutons, du salami et un peu de céleris. J’ai décidé de commencer par les saucissons, mais je l’ai immédiatement regretté. Ils étaient beaucoup trop forts à mon goût. Je me suis changé le goût avec les légumes, une autre grave erreur, car ils étaient fades et goûtaient « le vieux ». En dernier recours, j’ai pris un crouton, mais à ma grande surprise, son goût était exquis! Les assaisonnements et le niveau de sel étaient parfaits. C’est sans doute ce qui a sauvé la mise et qui me fait donner la note de 4/10 à l’entrée.

 

Ensuite, la serveuse m’a apporté mon breuvage et mon repas principal. J’ai commandé des boulettes de viande avec de la sauce. C’est ce qu’elle m’a apporté, mais avec une surprise : de la moutarde! Un peu bouleversé par ce mets inattendu, j’ai à tout le moins décidé de goûter à cette erreur de la serveuse ou du cuisinier en fonction cette journée-là. Une fois la moutarde dans la bouche, une saveur forte est venue atteindre mes papilles gustatives, mais pas trop pour cacher le goût de la sauce brune. J’ai bu une gorgée de boisson gazeuse et j’ai tout de suite été intrigué par le goût et par l’odeur de ce breuvage. J’ai repris une gorgée et, comparativement à son odeur, le liquide était doux au goût. Côté visuel, je note mon repas à 3/10 et le goût à 9/10, ce qui fait une note globale de 18/40 pour le restaurant, bien en-deçà de la note de passage! Bref, ne vous fiez pas aux apparences!

(Yohan Yupanqui-Grenier, groupe 304)

 

Dès mon arrivée au restaurant, je suis très impressionné par l’imposante façade en pierres et la gigantesque porte automatique en bois. À l’intérieur, on m’offre un accueil très chaleureux et poli pour ensuite me diriger vers ma table. Avant même de m’asseoir, je constate une ambiance très calme et plutôt invitante. Des tables massives en bois couvertes d’une simple nappe de couleur rouge sont disposées loin les unes des autres afin de maximiser le confort des clients. Les murs noirs donnent une belle impression de bois et se marient parfaitement aux accessoires de couleur rouge, sans oublier le plancher recouvert d’une splendide moquette qui ne va pas à l’encontre du reste du décor. Cependant, lorsque j’ouvre le menu, je constate que peu de choix me sont offerts. Heureusement, ceux-ci m’ont l’air plutôt délicieux.

Vingt-cinq minutes sont indiquées sur le chronomètre de mon téléphone cellulaire au moment où la serveuse se présente è ma table, mon entrée en main. Cependant, cette attente est grandement récompensée lorsqu’une goûteuse bouchée de salade de légumes se dépose dans ma bouche. Les croûtons, le salami et la vinaigrette viennent parfaitement assaisonner le tout. Ensuite, on me sert un succulent breuvage pétillant aux cerises pour accompagner une simple soupe aux légumes. Plus tard, je reçois mon plat principal. Il s’agit d’une immense pièce de bœuf recouverte d’une délicieuse sauce, servie avec des nouilles. La cuisson est tout simplement parfaite, c’est un délice. Pour conclure le tout, on m’apporte le dessert. Une montagne en chocolat avec un coulis de guimauves fondues se dresse devant moi. La présentation du dessert est splendide et on ne peut en dire moins du goût de celui-ci.

(Julien Lefebvre, groupe 302)

 

 

 

Expo-sciences locale – École Jacques Leber de la CSDGS

Soyez inventif, curieux et créatif en travaillant sur un projet d’Expo-sciences qui vous motive et vous inspire.

Le 6 Avril 2016, les élèves du sec.1 organiseront la deuxième édition d’expo sciences.

 

 

Projet d’artiste :

 

Le dessin suivant représente un loup. Il a été réalisé avec un crayon de plomb.

L’étudiante a fait des beaux dégradés et de l’ombrage pour rendre son dessin réaliste.

Son dessin a été sélectionné pour être sur le mur d’artiste de notre école.

Voici le dessin de Mlle Irina Valykh.

20160217_143737

L’équipe du Web étudiant 

 

 

 

Projet d’artiste : « Le rêve »

 

Le dessin suivant a pour thème : le rêve. Il a été réalisé avec des crayons de bois.

L’étudiante de secondaire 2 a fait des beaux dégradés pour rendre son dessin magique.

Voici le dessin de Mlle Maude Zubricky.

20160115_160453

L’équipe du Web étudiant

 

 

 

 

Projet d’artiste :

Le dessin au plomb suivant représente une scène du film « Pirate des caraïbes ».

L’étudiante de secondaire 2 a fait des beaux dégradés pour rendre la scène du film réaliste.

Voici le dessin de Mlle Lennie Latreille. Son dessin a été sélectionné pour être sur le mur d’artiste de notre école.

20160209_160607

L’équipe du Web étudiant

 

 

Projet d’artiste :

Voici la réalisation de St-Valentin du groupe 101 en fil tendu. Bravo à tous!!!

20160128_122958

L’équipe du Web étudiant

 

 

 

Projet d’artiste :

Le dessin suivant représente un poisson dans le fond marin. Il a été réalisé avec des crayons de bois.

Le dessin devait contenir plusieurs dégradés.  Voici le dessin de Mlle Catherine Chiasson.

Son dessin a été sélectionné pour être sur le mur d’artiste de notre école et le coup de cœur de la directrice adjointe Mme Pichet.

20160115_160437

L’équipe du Web étudiant

 

 

Projet d’artiste : « Silhouette en métal à repousser »

 

La composition de l’œuvre devrait comporter une silhouette de personnage, une onomatopée et un fond en couleur.

Le tout devait être créé sur une toile d’artiste en utilisant l’acrylique et le métal à repousser.

Voici l’œuvre de Mlle Êve Mallette qui a été sélectionné pour être sur le mur d’artiste de notre école.

 

20160112_160716

L’équipe du Web étudiant

Science

pourquoi l’univers est-il en expansion ?

Einstein nous a appris que l’espace était susceptible de se courber, qu’il réagissait à la présence des corps mais aussi qu’il était dynamique. Il est lui-même un phénomène en perpétuelle expansion. Les galaxies s’éloignent parce que l’espace enfle et non parce qu’elles se déplacent. En toute logique, la gravité étant une force attractive, elle aurait dû freiner cette expansion au cours du temps.

Il y a une quinzaine d’années, des chercheurs ont tenté de mesurer ce ralentissement. La découverte de cette équipe a été surprenante : l’univers ne ralentit pas, mais il accélère. Cette conclusion qui pourrait sembler contradictoire a donné naissance à ce que l’on appelle aujourd’hui l’énergie noire, une énergie inverse à la gravité qui favoriserait l’accélération de l’expansion de l’univers.

© Futura-Sciences